Seb se laisse séduire par une Audi A1 Sportback

Seb se laisse séduire par une Audi A1 Sportback

Invité au Portugal afin de tester sur routes ouvertes les nouvelles A1, A1 SportBack et Q3, nous vous livrons aujourd’hui notre ressenti quant à un de ces modèles de la firme Allemande qui nous sont de plus en plus familiers, l’Audi A1 !

Lors de ce weekend, différents modèles étaient à l’essai, mais tous ne sont pas passés entre nos mains. Bien entendu différentes motorisations étaient présentes, et me concernant, j’ai eu la chance de pouvoir me retrouver avec un rapport poids/puissance assez intéressant avec en prime une finition tout à fait sublime.

Tour d’horizon de l’A1 1.4 TFSI 150cv COD S-Tronic FaceLift

Déjà 500 000 A1 écoulées depuis 2010 alors vous avez peut-être l’habitude d’en croiser, surtout en milieu urbain tant sa taille réduite en fait une des reines du marché. Peut-être même qu’elle ne vous fait plus tourner la tête quand vous en croisez une. Le tout nouveau FaceLift 2015 (« Restylage ») va dans ce cas vous surprendre !

Et oui, le FaceLift est arrivé et ce n’est pas pour nous déplaire ! Mais, Audi a d’autres cadeaux pour 2015 avec notamment de nouvelles motorisations toujours plus économes avec en plus l’arrivée d’un moteur 3 cylindres, première historique pour le constructeur Allemand !

Nouveau design, nouvelle exigence

 Le style Audi bien ancré

Plus longue de 20mm (3,98m) et avec un châssis toujours efficace, les A1 et A1 Sportback sont dotés d’un dynamisme fort agréable, les classant dans les TOP urbaines depuis leurs sorties, respectivement en 2010 et 2012.

Une finition extérieure impeccable, elle en jette cette Audi. On adore !

Une finition extérieure impeccable, elle en jette cette Audi. On adore !

Nouveauté, avec au choix des jantes de 15,16, 17, ou 18″, leur confort reste épatant, et ce notamment grâce à l’option « AUDI DRIVE SELECT » qui permet, en un seul clic, au conducteur de varier les caractéristiques du moteur, de la boite S-Tronic (en option) ainsi que des amortisseurs.

La calandre « Single Frame » désormais présente sur toute la gamme « A » de Audi ne laisse pas indifférent. Plus aérée, plus large, plus aplatie, donnant un look beaucoup plus racé, elle joue un rôle incontournable dans ce nouveau Facelift 2015.

Un intérieur qui excelle sur tous les plans

La sellerie (certes finition S-Line sur notre modèle) est simplement irréprochable. Même la face arrière des sièges a été travaillée, et m’a énormément séduit. Tonique sans être « tape cul », très largement réglable selon tous les axes, et englobante sur les extérieurs, la sellerie malgré les petites routes de montagne que nous avons empruntées est restée très confortable !

Ah, on est bien à bord de cette citadine aux anneaux

Ah, on est bien à bord de cette citadine aux anneaux

L’intérieur au sens global du terme de cette nouvelle A1 n’a plus rien d’une « petite » voiture. Certes la finition y joue un rôle dans notre cas, mais le confort que propose Audi est difficilement comparable. Tant dans l’insonorisation que dans la qualité des plastiques, des boutons, de l’agencement des différentes commandes.

Ajoutez à cela de nouvelles bouches d’aération, quelques boutons chromés, le fameux « S-Line » rouge incrusté sur le pommeau de vitesse et le volant, et vous obtenez quelque chose de « gemütlich » comme disent les Allemands. En somme, une notion de sécurité, de cocon, un endroit où l’on est tout simplement bien.

Malgré ce confort intérieur, la « petite » Allemande sait se faire respecter lorsque vous la croisez dans la rue : lignes acérées, plongeantes, anguleuses, nouveaux optiques et feux LED, jantes alu aux dimensions séduisantes, calandres agressives … comme disait une vieille publicité de notre enfance, « petit mais costaud » !

Sous le capot, maintenant

Audi propose désormais 6 moteurs sur la A1 (sans compter le S1) : 4 moteurs essence TFSI et 2 moteurs diesel TDI. Les puissances vont de 90 à 192 chevaux, une augmentation de puissance par rapport aux moteurs de l’ancienne génération.

Le petit mais costaud 1.4 l TFSI 150 chevaux de cette A1 Sportback S-Line

Le petit mais costaud 1.4 l TFSI 150 chevaux de cette A1 Sportback S-Line

Malgré ce regain de puissance, la firme Allemande soucieuse de répondre aux normes Européennes concernant la pollution a tout de même réussit à diminuer les consommations en carburant ainsi que les rejets de CO2 !

Concernant notre modèle à l’essai, le 1.4 l TFSI, il s’agit comme son nom l’indique d’un moteur à injection directe avec une suralimentation par turbocompresseur.

Nous avions sous la main la boite S-Tronic à 7 rapports que l’on ne présente plus tant elle est reconnue pour son confort, et nous avions tout de même 150 chevaux sous le pied, offrant un couple de 250 Nm entre 1500 et 3000 trs/min. Donnée pour 215 km/h en vitesse de pointe et 7,8″ pour le 0-100 km/h.  De plus, notre modèle était équipé du COD !

COD ? Késako ?

Complément d’Objet Direct ? Non, non. Call Of Duty ? Non plus, bande de geeks ! Il s’agit plutôt du fameux « Cylinder On Demand » (Cylindre à la demande). Équipée de 4 cylindres, ce 1.4 l TFSI « COD » permet d’avoir des performances tout à fait respectables, en se contentant de 4,7 litres de carburant pour 100 km sur un cycle mixte (109 g de CO2/km).

Audi considère que ce système laissant 2 cylindres au repos entre 1400 et 4000 trs/min, si la poussée est inférieure à 100 Nm, permet d’économiser 0,4 l et qu’il est même possible, en restant modéré au volant, d’aller jusqu’à 20% d’économie. Le constructeur d’Ingolstadt nous informe que le passage de 2 à 4 cylindres se fait en quelques millisecondes et ne présente aucuns bruits ni aucunes vibrations en sus.

L’Audi A1 2015 sur les routes portugaises

En circulation, et notamment en ville et sur route de montagne, je me suis pourtant retrouvé à être moins enthousiaste que le constructeur concernant ce « switch » entre 2 et 4 cylindres. La boite se sachant plus trop sur quel pied danser. C’est en fait le seul « hic » que j’ai pu relever durant le long périple qui nous a été proposé de faire entre Porto et notre hôtel assez reculé dans les terres Portugaises.

Montez à bord, on part essayer cette A1 Sportback

Montez à bord, on part essayer cette A1 Sportback

En ville comme sur route, la citadine fait preuve d’une légèreté et d’une précision diabolique, la direction se durcissant avec l’augmentation de la vitesse.

Le volant 3 branches est une véritable œuvre d’art, le cuir surpiqué permet un confort et un grip tout à fait rassurant ainsi qu’une prise en main quasi immédiate.

Derrière, le coffre de la citadine offre 270 litres pouvant aller jusqu’à 920 litres une fois les sièges rabattus. Le volume offert se positionne dans la moyenne des véhicules de la même catégorie.

Disponible à partir de 17 700€ pour la version 1.0 l, notre modèle vous coutera tout de même quasiment 30 000€. Nous continuons notre périple en terre portugaise avec l’essai du Q3 et d’un modèle plus sportif. Avant de découvrir ces autres essais, retrouvez les A1 et A1 Sportback en photos via la galerie dédiée ci-dessous !

Galerie photos de notre Audi A1 essayée

Avant de se retrouver avec les 2 autres essais, nous tenons à remercions à remercier Audi France et Victor pour l’organisation et la bonne humeur présente tout au long de ces 2 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez pas le lancement de Cartune.fr

Ne manquez pas le lancement de Cartune.fr

Inscrivez-vous pour être présent le jour du lancement de notre service Cartune.fr. Plus d'infos prochainement sur www.cartune.fr. A très vite !

Merci de vous être inscrit. A très vite !