La Mini JCW fait vaciller des journalistes

La Mini JCW fait vaciller des journalistes

Tweeter, écrire en voiture (comme passager) lors d’un essai est une tâche assez basique. Quoique dans une MINI JCW énervée, c’est différent. Explications ci-dessous !

J’aime écrire et être secoué à la fois

Quelques semaines en arrière, la firme britannique a lancé un défi à plusieurs médias et à ses acteurs (blogueurs, journalistes et créatifs) : réaliser une série de défis à bord de la dernière livrée de la MINI JCW (pour John Cooper Works).

Peur de rien, tous ont, bien entendu, accepté de relever ces défis sauf qu’un pilote est déchainé à l’idée de remuer cette troupe de personnes.

Nanterre n’est pas une terre de tranquillité

Présentation du lieu : irruption dans une zone désaffectée à Nanterre dans le 92 (Hauts de Seine) un dimanche 5 avril 2015. Pilotée par un pro, la MINI JCW démarre ainsi sur les chapeaux de roues puis enchaine un par un les virages, slalome, glisse et freine sèchement.

Les 3 défis en détails

Maintenant que vous êtes dans le bain, on découvre le premier défi à réaliser. Son objectif, plus simple à première vue, est de tweeter à bord de ce bolide de 231 chevaux. Et là, on voit déjà la difficulté à réaliser cette tâche, résultat : photo floue et texte effrayant.

Allez, on tweete !

Allez, on tweete !

Le second défi, plus compliqué, est d’écrire un article dans les mêmes conditions. Les fautes d’orthographes et l’inversion de lettres s’enchainent à une vitesse folle, les phrases sont vite incompréhensibles.

Belle tête mais on ne peut pas en dire de même pour son article

Belle tête mais on ne peut pas en dire de même pour son article

Le dernier consiste à réaliser une publicité sur ordinateur à l’arrière de cette MINI JCW. Le rendu final est assez brouillon : un cadre rouge … mal cadré, voiture retournée, ne parlons pas du texte.

Oula, une bannière qui ne tient pas la route

Oula, une bannière qui ne tient pas la route

Au final, les invités retiendront que cette épreuve est « Monstrusuement MINI » (la faute d’orthographe est voulue, cela montre le côté « destroy » du challenge) ! Découvrez, en vidéo, la nouvelle vidéo, imaginée par l’agence Isobar, de la MINI JCW – présente depuis fin avril en concession.

Et voilà, le boulot est terminé ! C'est pas joli, joli

Et voilà, le boulot est terminé ! C’est pas joli, joli

« Monstrusuement MINI » : une publicité qui secoue


Le résultat est assez plaisant, la communication se révèle originale et bien montée. Continuez à être surpris sur le mini dédié accessible ici.

Source : Mini

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *