Mets de l’huile … dans ton scooter

Mets de l’huile … dans ton scooter

Le jour de l’invention du moteur à combustion, il a fallu penser aux lubrifiants permettant de rallonger la durée de vie des pièces mécaniques utilisées. L’Huile moteur était la solution.

Mets de l’huile … dans ton scooter

Dès son apparition, les lubrifiants étaient de composition animale ou végétale. L’huile de ricin était la plus utilisée et commercialisée.  Une marque est même née : « Castrol » (Castor oil) signifiant en anglais l’huile de ricin. Le principal problème de ces huiles dont l’huile de transmission était leurs conservations.

On a vu ensuite arriver les huiles minérales et dans les années 1930 des additifs vont être rajoutées dans le contenu des huiles motos et autos commercialisées. Leurs actions consistent à l’anti-oxydation de l’huile et à l’anti-humidité. C’est l’avènement des huiles de synthèse (avec additifs donc) et ou semi-synthétique.

Les fonctions de l’huile :

  • La lubrification permet de réduire les frottements et les contacts entre les pièces mécaniques ;
  • Le refroidissement des pièces ;
  • Le nettoyage, l’huile permet l’entrainement et le stockage des impuretés dans le filtre à huile en vu de la prochaine vidange.

Focus sur l’huile semi-synthétique :

Elle se compose principalement d’huile minérale (70 à 80%) et d’huile de synthèse (20 à 30%). Elle est recommandée pour les conducteurs qui circulent en ville (nombre des démarrages). L’huile possède de bonnes propriétés  dans la lubrification à froid. Elle se destine également aux véhicules de performances moyennes.

En ce qui concerne les voitures récentes avec « entretien espacé », l’huile semi-synthétique minimum doit être obligatoirement utilisée.

On entend par «  entretien espacé » :

  • Pour les moteurs essence, un entretien tous les  30 000 kms ou  2 ans
  • Pour les moteurs diesel à injection directe, un entretien tous les 20 000 kms.

Conseils pour ton scooter :

  • Les huiles sont  classées en fonction de leur degré de viscosité ou de leur rendement à basse et haute température. Ainsi, la légende permet d’identifier l’huile commercialisée.
    Exemple : 10w50.
    Le 10 indique la fluidité à basse température.
    Le 50 indique la fluidité à haute température.
    Le principe est simple. En l’hiver, plus bas sera le 1er chiffre, meilleur cela sera pour le moteur.
    Inversement, plus il sera élevé et mieux les pièces du moteur seront refroidies et lubrifiées à haute température.
  • Huile deux ou quatre temps : Ne les mélangez surtout pas, elles sont de natures complètement différentes.
  • Il convient de respecter les spécifications du constructeur
  • Huiles moto, scooter ou auto : Vous pouvez utiliser des huiles auto pour votre scooter ou moto. Elles sont en générale moins couteuses.
  • Regarder sur internet : Acheter son huile transmission et/ou moteur en ligne coute moins cher qu’en magasin.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :