Economie : Renault en chûte libre

La dernière fois, on mentionnait les pertes de PSA pour l’année 2009. C’est au tour de Renault. Au final, l’année 2009 s’est soldée par une perte nette de 3,1 milliards d’Euros, soit près de 2,5 fois plus que celle de PSA.

Par rapport à PSA, cette perte s’explique par l’exposition plus importante de Renault aux marchés qui ont été très fortement touchés par la crise. A savoir, l’Amérique du Nord via Nissan, et le marché russe, via AvtoVAZ. En fait, près de la moitié des pertes sont imputables à ces entreprises associées (Nissan, AvtoVAZ et Volvo Trucks).A l’inverse, Renault est absent du marché mondial le plus dynamique actuellement à savoir la Chine.
Cependant, tout n’est pas si mauvais.
Ainsi le dernier trimestre 2009 a vu le chiffre d’affaire faire un bond de 25%. La raison invoquée est la perspective de fin de prime à la casse qui a boosté le marché. Nissan a même amené une contribution positive au dernier trimestre.
De plus, Renault enregistre la plus forte progression de part de marché au 2e semestre. La part de marché mondiale de Renault a ainsi augmenté de 0,1 point pour atteindre 3,7%.

A savoir aussi :

BMW au cœur d’un scandale sur les systèmes antipollution

Norme WLTP / Malus écologique / Surtaxe CO2: Explications

Toute la vérité sur l’affaire Carlos Ghosn !

Pourquoi louer un véhicule dans une agence de location ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *