Evènement : tuning sauce bavaroise avec Continental

Evènement : tuning sauce bavaroise avec Continental

Comme à son habitude quelques fois par an, continental invite une poignée de blogueurs actifs dans le domaine de l’automobile afin de tester leurs dernières nouveautés.

Cette fois ci, nous nous étions retrouvés à Paris Charles de Gaulle afin d’embarquer pour Hanovre-Allemagne, où allait se dérouler un « CONTI-TUNING-DAY » durant le weekend. Et ce directement dans l’entre de l’équipementier, puisque nous devions nous rendre sur le circuit leur appartenant, lieu ou se déroulent tous les tests concernant les dernières montes.

Une petite heure de vol et nous voila, moi ainsi que les cinq autres chanceux invités par CONTINENTAL par l’intermédiaire de TRIBECA, lancés sur les autoroutes allemandes afin de retrouver l’hôtel.

Premier petit plaisir, la portion d’autoroute reliant l’aéroport de l’hôtel n’était pas limitée, nous avons alors pu prendre plaisir à voir le comportement du parc automobile allemand roulant à grande vitesse sur route ouverte … c’est toujours un plaisir, même en mini bus de ne pas se sentir menacé en roulant à 180 km/h au milieu d’un flow d’usagers roulant eux aussi a vive allure …

Arrivant a l’hôtel, pas le temps de monter poser nos affaires dans les chambres, que déjà nous sommes dans le vif du sujet. En effet les pro du « tuning » allemands, qu’il faut voir comme des « préparateurs auto » plutôt que des « tuneurs du dimanche », sont déjà là et leurs bolides aux looks plus agressifs les uns que les autres garés sur le parking.

Les appareils photos sont de sortie, et on doit très vite revoir la définition du mot « tuning » et l’adapter à la mode Allemande. Toutes basées sur des MERCEDES dont le prix à l’achat découragerait la plupart des tuneurs Français, les simples améliorations extérieures de chaque véhicule laissent présager de bonnes choses quand le lendemain elles seront enfin ouvertes et prêtes à nous accueillir.

Une fois les clés des chambres distribuées, nous avons droit à une petite découverte en vidéo des nouvelles gommes sport de CONTINENTAL suivi d’un powerpoint détaillant les améliorations entre les anciennes et les nouvelles gammes. Entretien technique avec Michael SCHNEIDER responsable de la partie « tuning » chez « CONTI« . S’en suivra un petit apéritif puis la présentation des différents protagonistes du dimanche. Chaque intervenant présentant sa société puis le véhicule avec lequel il est venu tester les montes CONTINENTAL « ContiForceContact » qui est l’évolution des « ContiSportContact5p« .

De la petite manufacture à la société mondialement connue, tous les modèles présentés ici feraient pâlir les préparations françaises, même les plus vitaminées.

BRABUS que l’on ne présente plus était de sortie avec sa CLS B63 poussée à 620 cv.

BINZ (seul « rallongeur » reconnu par Mercedes) était présent avec deux limousines basées sur E500 et E250.

EDO compétition s’était déplacé en break familial vitaminé avec leur C63 monté à 550 cv.

ENCO quant à eux présentaient leur magnifique CLS bodybuildé (750 chevaux).

SKN vêtu de blanc était présent en XC63 poussé à 525 cv le « X » voulant dire ici 4wheelsdrive, démoniaque.

GAD motors avait « retouché » un CLR le transformant en avion motorisé avec un tout petit 820 cv et surtout une ligne d’échappement à vous faire frémir de plaisir.

INDEN design avait pour cette réunion retouché un SL V12 Bi-turbo de 620 cv à la sauce « dark vador ».

PRIO design eux présentaient un CL63 à la peinture plus que douteuse, mais élargie à souhait.

Une fois les présentations terminées, repas tous ensemble, quelques bières -Allemagne oblige- et repos pour être frais et lucide le lendemain.

Dimanche matin nous nous rendons sur le fameux « CONTIDROM » afin de voir ce qu’il nous est réservé. Le petit groupe de blogueurs Français que nous sommes est désigné comme étant le premier groupe à pouvoir accompagner les préparateurs Allemands sur le circuit test. Nous allons enfin pouvoir voir comment se comportent sur des voitures proposant entre 520 et 820cv, les dernières montes route/sport de CONTINENTAL prédestinées en premier lieu à un usage sportif (peut être pas tant que ce qui allait suivre).

Ce fameux circuit, sec pour l’occasion, court mais proposant de belles courbes, allait être malmené par des gommes se comportant de manière fort saine malgré les attaques incessantes des propriétaires des belles musclées. Durant 45 minutes nous avons pu en tant que passager, voir le grip proposé par les ContiForceContact, aides au pilotage à l’appui ou non.

Tous les 2 à 3 tours nous avons eu la possibilité de changer de véhicule pouvant apprécier à quel point au fil des tours les conducteurs commençaient à se lâcher, retardant de plus en plus les freinages, passant de plus en plus vite en courbe allant même jusqu’à déconnecter les ESP pour certains afin de nous proposer quelques drifts. À Brabus reviendra la palme du pilotage ou au moins de la conduite, les autres brulant de la gomme pour par grand chose.

Les réactions des pneus, certes bien aidés par des voitures bourrées d’électronique, nous ont agréablement surpris, surtout pour des voitures dont le poids oscillait entre 1500 et 2000kg …

Une fois suffisamment de gomme laissée sur le tarmac, nous avons été re-dirigés vers un second atelier. (un conducteur nous affirmera plus tard que le train de pneus n’aura tenu que la demie journée…)

Des pavés, un arrosage plus qu’abondant, et une propulsion dans les mains. Créé par des cônes, voilà un petit circuit, sec pour commencer, totalement détrempé ensuite, ou il nous est demandé de faire un chrono. Tout abus étant vous l’aurez deviné, immédiatement sanctionné par une perte de temps. Trop grosse accélération, trop gros freinage, trop d’angle, autant de raisons de perdre le contrôle et surtout autant de raison de se rendre compte qu’une nouvelle fois, CONTINENTAL a buché sur le sujet. Les gommes proposées ne sont pas « spécial pluie » et pourtant, on sent bien une aide non négligeable lorsque l’on s’emballe.

Je ne vous dis pas qui a été l’auteur du meilleur temps … vous vous en doutez …

Nous avons terminé ces tests par un troisième atelier.

Une nouvelle fois le volant nous était confié. A bord d’Allemandes toujours, mais beaucoup moins motorisées, nous avons pu tester le grip proposé par des gommes moins vouées à la recherche de performances sur routes et circuits (ContiPremiumContact).

Les BMW série 3 ainsi que MERCEDES Classe C nous ont donc été mises à disposition pour quelques tours d’un circuit étroit, sinueux et volontairement rendu mouillé par des asperseurs.

Des dimensions de montes différentes étaient disponibles, sur chacun des modèles de véhicules, ce qui nous a permis de comparer le comportement de chacune d’entre elles.

Bien entendu de manufacture CONTINENTAL, je dois dire que j’ai personnellement été bluffé par l’accroche tant au freinage qu’en courbe proposait chacune des dimensions des montes. Ne faisant pas partie des automobilistes confiants sous la pluie et n’habitant pas (chanceux) dans une région connue pour son hygrométrie record, je sais désormais qu’il existe pour les peureux/peureuses et/ou habitants du nord (au delà de Toulouse) des technologies rassurantes pour les sols mouillés … bon à savoir, et très bon d’avoir pu tester cela.

Petit bonus de fin de journée, un ML 63, certes d’origine, mais dans lequel nous avons pu accompagné son propriétaire sur l’anneau de vitesse. Entrer en courbe à environ 170 km/h et sentir les G nous aplatir sur la sellerie en cuir du mastodonte Allemand fut bref, mais assez intense, assez pour se sentir tout léger en quittant le véhicule.

Remerciements à toute l’équipe CONTINENTAL qui en alliance avec TRIBECA à su nous concocter une fois de plus un programme extrêmement bien ficelé et riche en émotions! Vivement le prochain événement !

Retrouvez ma sortie à la neige lors du ContiWinterTour ici !

1 commentaire

  • Que de jolis modèles. Des voitures de rêve par dizaine. Cela doit être un réel plaisir de pouvoir les piloter sur un circuit privatif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :