F1 2013 : Résumé du Grand Prix d’Espagne

La F1 2013 a aujourd’hui posé ses valises à Barcelone. Et c’est un espagnol qui a gagné ce GP d’Espagne ! Alonso a été auteur d’une course remarquable sur une Ferrari en pleine forme. Les ferrari signe un doublé avec qui la présence de Massa sur le podium (3ème position). Ce dernier confirme sa bonne forme du début de saison en sabrant enfin le champagne. Vous me demandez qui termine deuxième ? Raïkkönen bien sûr, pour la troisième fois d’affilée, qui a profité de sa Lotus qui use moins les pneus et s’est donc arrêté que trois fois…

Vettel et Webber finissent 4 et 5, Rosberg 6ème juste devant Di Resta, Button, Perez et  Ricciardo. Les Red Bull n’ont jamais été vraiment à leur aise et les McLaren confirment encore qu’elles ne sont que la sixième force du plateau… La course a comme un arrière-goût fade, les pilotes ne donnant pas le maximum du potentiel de leurs monoplaces pour user le moins possible leurs pneus. C’est dommage de dépenser des millions en aéro pour finalement ne pas tout donner. La faute à Pirelli qui fabrique des pneus trop fragiles.

Alors certes on voit des dépassements, mais il est compliqué de bien comprendre la course qui peut vite tourner à la farce. Les Mercedes, surchauffant trop leurs pneus arrière, ont été à l’agonie toute l’après-midi alors qu’elles sont imbattables en vitesse pure. C’est un véritable sketch quand on entend le stand Mercedes demander à Hamilton de lui demander de moins pousser et d’entendre le pilote britannique leur répondre qu’il ne peut pas aller plus lentement… On est en F1 ? S’il vous plaît messieurs de Pirelli, rendez-nous notre F1 !!!

Côté tricolore, le bilan est négatif, surtout à cause de malchance : Grosjean et Vergne étant victimes de la mécanique. Pic et Bianchi se sont bien battus en fin de grille et se classent devant leurs coéquipiers, ce qui est bien là le seul point positif.

Au classement général, ça se resserre, Vettel faisant la mauvaise opération de la journée. Les trois mousquetaires candidats au titre 2013 ne sont donc plus séparés que par 17 points, soit moins qu’une deuxième place. La saison s’annonce encore serrée, vivement qu’on se retrouve dans deux semaines à Monaco pour vivre le GP le plus jet set de la saison !

Faits marquants :

  • Départ bluffant d’Alonso qui dépasse Raïkkönen puis Hamilton en étant à l’extérieur du virage 2
  •  Accrochage stupide au stand entre Hülkenberg et Vergne qui vaut un stop and go au pilote Sauber
  •  Abandons de Vergne ( aileron arrière – 51e tour), Van Der Garde ( Pneus – 21e) et Grosjean ( suspensions – 8e)

Classement Pilotes GP d’Espagne :

 

Classement Pilotes de la Saison :

 

Classement  Écuries de la Saison :

 

Crédit Photos : Lluis Gene AFP & Reuters

A savoir aussi :

Sécurité routière : de nouvelles mesures depuis le 22 mai 2020.

COVID 19, Une première jamais vue depuis 80 ans pour les voitures.

rétrofit électrique, ça vous dit quelque chose ?

Perte de Points : Barème des infractions et amendes pendant le confinement.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *