Limitations de vitesse : « 40 millions d’automobilistes » a son mot à dire

Limitations de vitesse : « 40 millions d’automobilistes » a son mot à dire

Suite à l’annonce du Ministre de l’Intérieur, qui envisage d’abaisser de 10 km/h les limitations de vitesses sur l’ensemble des routes françaises au prétexte de réduire la mortalité routière, l’association « 40 millions d’automobilistes » invite Manuel Valls à monter ensemble en voiture pour se confronter à la réalité des routes, le temps d’un trajet Paris-Lyon.

A chaque gouvernement sa mesure pour faire baisser le nombre de morts sur les routes. Et celui-ci n’échappe pas à la règle.  Après l’intensification de la répression des excès de vitesse par les radars automatiques, les Pouvoirs Publics placent une nouvelle épée de Damoclès au dessus de la tête des automobilistes, en annonçant une baisse potentielle des limitations de vitesse de 130 à 120 km/h sur autoroute, de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire et en deçà de 50 km/h en agglomération. C’est le résultat d’une formule plus que contestable qui prétend que 1 km de vitesse moyenne en moins permettrait d’économiser 4% des accidents mortels…

Mais « on ne fait pas de la sécurité routière avec des formules mathématiques«  rappelle Pierre Chasseray, Délégué Général de « 40 millions d’automobilistes ». Pour être efficace dans ce domaine et s’attaquer de front aux véritables causes de la mortalité sur les routes – qui sont d’abord l’alcool au volant et la somnolence – « il faut être pragmatique ». Et ce pragmatisme ne s’acquiert que par l’expérience de la route et l’observation des comportements des conducteurs. « Ce n’est pas la vitesse en elle-même qui tue, c’est la vitesse inadaptée, qui constitue un facteur de causalité ou aggravant«  ajoute Daniel Quéro, Président de « 40 millions d’automobilistes ».

C’est donc pour prouver au Ministre que les limitations de vitesse définies actuellement sont parfaitement sécurisantes – pourvu qu’on les respecte – et que les abaisser serait une aberration, que « 40 millions d’automobilistes » lui propose de partager sa route. A cette occasion, l’association entend démontrer entre autres qu’abaisser les limitations de vitesse sur les autoroutes favoriserait la somnolence au volant et qu’il est possible de mettre en place d’autres mesures plus efficaces et moins contraignantes pour l’automobiliste, afin de renforcer la sécurité sur les routes.

Ce sera aussi l’occasion pour l’association de faire part aux Pouvoirs Publics d’un premier bilan de son opération « Raconte-moi la route de tes vacances » via le site internet www.racontemoitaroute.com . Les bonnes idées récoltées par « 40 millions d’automobilistes » auprès des usagers de la route sont nombreuses et feront l’objet d’un livret qui sera publié en septembre. « Si Manuel Valls tient compte des propositions que nous lui feront, ce n’est pas en 2020 que nous passerons sous le seuil des 2 000 morts sur les routes, mais dès 2014«  promet Pierre Chasseray. Et parmi ces propositions, ne figurera certainement pas l’abaissement des limitations de vitesse.

Crédit photo : Tf1.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :