Radars : fin de l’impunité France-Espagne

Depuis le déploiement des radars de vitesse, en France, environ 25% des infractions relevées (50% en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, alors qu’ils ne représentent que 5% du trafic.

Les autorités françaises et espagnoles ont donc décidé que, à compter du jeudi 1er août 2013, les ressortissants étrangers qui commettront des infractions routières sur le territoire de l’autre pays seront poursuivis.

En 2012, près de 450 000 infractions constatées par les radars automatiques français concernaient des véhicules immatriculés en Espagne. De leur côté, les radars automatiques espagnols ont constaté, cette même année, environ 130 000  infractions commises par des conducteurs de véhicule immatriculé en France.

Désormais, les conducteurs espagnols flashés par les radars français seront poursuivis, de même que les conducteurs français commettant des excès de vitesse ou des franchissements de feu rouge en Espagne.

Source : Sécurité routière

A savoir aussi :

Dieselgate : en route pour l’un des plus grands procès du siècle

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *