Les Légendes de Bugatti : Meo Costantini

A Dubaï, Bugatti vient de lever le voile sur la Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini. Cette nouvelle édition spéciale s’inscrit dans la série Les Légendes de Bugatti et vient s’ajouter à la Jean Bugatti et à la Jean-Pierre Wimille. Tout comme ses devancières, la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini sera limitée à 3 exemplaires.

Le nouveau modèle rend hommage à Meo Costantini, ami proche de Ettore Bugatti et chef de l’équipe de course de l’usine Bugatti. L’homme a été également deux fois vainqueur de la Targa Florio (1925 et 1926) dans une Bugatti Type 35.

A l’extérieur, l’édition Meo Costantini est livrée dans une teinte Dark Blue Sport Bugatti associée à de l’aluminium poli visible sur les portes et ailes du bolide. A noter également, le tracé de la course historique Targa Florio sur l’aileron arrière et la signature de l’homme sur le bouchon du réservoir et de l’huile.

A l’intérieur, la supercar dispose d’une sellerie en cuir spéciale avec des coutures bleues. La signature de Meo Costantini a été brodée sur les sièges et le tracé de la course réapparait dans l’habitacle (Cf : Photo). On retrouve également des scènes de course et des motifs de voitures anciennes sur les portes. Et j’en oublie.

 

Sous le capot, la supercar conserve le traditionnel W16 8.0l de 1 200 ch et 1 500 Nm de couple. L’exercice du 0 à 100 km/h est plié en 2.6 secondes et la Bugatti Veyron GSV atteint 408 km/h en vitesse de pointe.

La douloureuse : il faudra débourser 2.09 millions d’euros, mais une Bugatti ça n’a pas de prix !

Source : Bugatti

A savoir aussi :

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

Sécurité routière : de nouvelles mesures depuis le 22 mai 2020.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *