Les Légendes de Bugatti : Meo Costantini

Les Légendes de Bugatti : Meo Costantini

A Dubaï, Bugatti vient de lever le voile sur la Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini. Cette nouvelle édition spéciale s’inscrit dans la série Les Légendes de Bugatti et vient s’ajouter à la Jean Bugatti et à la Jean-Pierre Wimille. Tout comme ses devancières, la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse Meo Costantini sera limitée à 3 exemplaires.

Le nouveau modèle rend hommage à Meo Costantini, ami proche de Ettore Bugatti et chef de l’équipe de course de l’usine Bugatti. L’homme a été également deux fois vainqueur de la Targa Florio (1925 et 1926) dans une Bugatti Type 35.

A l’extérieur, l’édition Meo Costantini est livrée dans une teinte Dark Blue Sport Bugatti associée à de l’aluminium poli visible sur les portes et ailes du bolide. A noter également, le tracé de la course historique Targa Florio sur l’aileron arrière et la signature de l’homme sur le bouchon du réservoir et de l’huile.

A l’intérieur, la supercar dispose d’une sellerie en cuir spéciale avec des coutures bleues. La signature de Meo Costantini a été brodée sur les sièges et le tracé de la course réapparait dans l’habitacle (Cf : Photo). On retrouve également des scènes de course et des motifs de voitures anciennes sur les portes. Et j’en oublie.

Bugatti Veyron Meo Costantini

 

Sous le capot, la supercar conserve le traditionnel W16 8.0l de 1 200 ch et 1 500 Nm de couple. L’exercice du 0 à 100 km/h est plié en 2.6 secondes et la Bugatti Veyron GSV atteint 408 km/h en vitesse de pointe.

La douloureuse : il faudra débourser 2.09 millions d’euros, mais une Bugatti ça n’a pas de prix !

Source : Bugatti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *