Périphérique parisien à 70 km/h : bouchons et économie perdue

Le périphérique parisien n’a jamais été aussi saturé, voilà ce qu’a annoncé le journal Le Parisien hier.

Le périphérique parisien plus que jamais saturé

Avec la fermeture des voies sur berges en janvier 2013 et le passage de la limitation de vitesse de 80 à 70 km/h n’a engendré qu’une augmentation du temps de parcours des automobilistes mais aussi un manque à gagner pour les professionnels de la route.

En 4 ans, les grands axes routiers de la région parisienne sont arrivés à saturation. V-Traffic, en observant la circulation routière en Ile-de-France de 2010 à 2013 avec plus de 3 000 km de routes analysées, a pu mettre en évidence plusieurs points :

  • les embouteillages aux heures de pointe ont augmenté de 26% depuis 4 ans,
  • le périphérique est saturé jusqu’à 70 % aux pics horaires de la journée,
  • l’autoroute A6 est l’axe francilien sur lequel on roule avec le plus de difficultés pour se rendre à Paris,
  • un francilien qui habite Evry, et qui emprunte l’A6 tous les jours pour se rendre au travail à Paris, perd en moyenne 29 minutes par jour, ou l’équivalent de 3 semaines et demi de travail par an,
  • le tronçon le plus encombré du périphérique se situe entre la Porte d’Auteuil et la Porte d’Orléans, et ceci sur le boulevard extérieur,
  • le mardi matin et le vendredi soir sont les pires moments de la semaine pour rouler en région Ile-de-France.

Le passage à 70 km/h provoque un surcoût exorbitant aux automobilistes

De son côté, Rémy Prud’homme a publié une étude mesurant l’impact de la réduction de vitesse sur le périphérique parisien : perte de 100 millions d’euros par an, soit 14 euros de l’heure pour un véhicule léger et 60 euros pour un poids lourd.

 “Si la marie de Paris s’évertue à mener une politique autophobe en diminuant les limitations de vitesse autorisées et en fermant des voies pour les automobiles, cela va accroître le temps perdu pour les usagers de la route et dégrader un peu plus une économie qui est déjà en berne” souligne Daniel Quéro, président de 40 millions d’automobilistes.

Source : 40 millions d’automobilistes / V-Traffic

A savoir aussi :

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

Sécurité routière : de nouvelles mesures depuis le 22 mai 2020.

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *