BMW et Mercedes : réduction du nombre de plate-formes

BMW et Mercedes : réduction du nombre de plate-formes

Dans une quête de réduction de coûts, d’optimisation du profit et de simplification, BMW et Mercedes annoncent qu’ils vont procéder à une révision du nombre de plate-formes pour leurs modèles.

BMW généralise ses plate-formes et ses moteurs

En effet, BMW va réduire à deux le nombre de ses plate-formes. Jusqu’à aujourd’hui, la firme bavaroise en utilisait cinq :

  1. une de type traction pour la nouvelle Mini et la Serie 2 Active Tourer
  2. une pour la Serie 1, X1, Serie 2, Serie 3 et 4
  3. une plus grande pour les Serie 5, 6 et 7 en n’oubliant pas la Rolls Royce Ghost
  4. une pour les X3 et X4
  5. et la dernière pour les X5 et X6

De 5, BMW va donc passer à 2 avec une plate-forme commune pour la Mini et les “béhème” à traction avant et l’autre pour le reste de la gamme BMW (Serie 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 et Rolls-Royce).

Les BMW i3 et i8 ne font pas partie du plan d’optimisation, ces véhicules à part conserveront leur plate-forme.

Même opération chez Mercedes

Mercedes opère la même transition mais de façon moins radicale. La firme à l’étoile utilise actuellement 9 plate-formes, elle devrait s’en passer de 5 d’entre elles pour – au final – n’en garder que 4 :

  1. la plate-forme MFA pour les crossovers pour les voitures tractions, Classe A par exemple
  2. la plate-forme MRA pour les propulsions et les crossovers (prochain GLK)
  3. la plate-forme MHA pour les moyens et gros SUV comme le ML
  4. et enfin la plate-forme MSA pour les voitures de sports (SL et SLK)

Thomas Weber, directeur de la R&D chez Mercedes, commente cette opération : “les économies de coûts sont énormes et permettront à l’entreprise d’apporter une multitude de nouveaux véhicules sur le marché. Cela ne serait pas possible sans cette opération”.

Futur constat : des voitures sans personnalité ? Trop commune ?

Cela semble une belle opération financière mais déjà que l’on regrette une similarité au niveau design (face avant avec la calandre), on se retrouver avec des voitures au comportement identique.

Le phénomène “elles se ressemblent toutes les voitures d’aujourd’hui” devrait s’accentuer chez les automobilistes.

Source

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :