Sécurité routière : un bon mois d’août, – 7,1%

L’ONISR a publié, avant le week-end, les chiffres de la sécurité routière du mois d’août. La sécurité routière annonce une baisse de 7,1% durant le mois dernier.

Le meilleur mois d’août au niveau de la sécurité routière

Plus précisément, la baisse se situe à 7,1% sur tout le mois d’août et à 9,5% si l’on prend en compte les deux mois d’été (juillet et août). Durant cette période, 299 personnes ont trouvé la mort sur les routes en France le mois dernier contre 322 l’an passé. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) nous indique que c’est le plus faible nombre de morts enregistré sur les routes pour un mois estival depuis la création de l’organisme en 1948.

Tous les autres indicateurs suivant la même tendance, une baisse générale : 4 115 accidents corporels, soit -5,2%, 5 333 personnes blessées, soit -7% et 2 283 personnes hospitalisées plus de 24 heures après l’accident, soit -7,2%.

Le bilan de juillet et d’août

Le bilan de cette période estival s’avère être plutôt bon puisque entre les deux mois de grandes vacances, il n’y a que 603 tués contre 666 l’an passé (-9,5%). Ce sont ainsi 63 vies épargnées.

Les cyclistes ainsi que les motocyclistes reprennent la tendance avec 15 cyclistes de sauvés et 37 motocyclistes, on établit une comparaison entre les chiffres 2014 et 2013.

L’ONISR indique que les dispositifs de prévention – dont la dernière publicité “Trop vite, trop tard” – et la présence des forces de l’ordre sur la route a été bien reçu par les usagers de la route et ont ainsi porté leurs fruits.

Toutefois, nous vous conseillons de rester prudent. La rentrée est certes passée mais l’hiver commence à pointer le bout de son nez !

Source : Sécurité routière

A savoir aussi :

Dieselgate : en route pour l’un des plus grands procès du siècle

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

2 Comments

  1. Alors que la vitesse inadaptée constitue la troisième cause de mortalité sur les routes, loin derrière l’alcool et la somnolence, pourquoi l’État s’entête-t-il à “criminaliser” les petits excès de vitesse et continu de construire des ronds-points et d’autres aménagements inutiles? Réponse (à faire connaître): “La politique de Sécurité-Spectacle des radars, ronds-points et ralentisseurs”. Étude gratuite sur “meslivres2. com” à cette adresse http://astouric.icioula.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *