Coût : la voiture électrique est-elle moins chère qu’une thermique à terme ?

Coût : la voiture électrique est-elle moins chère qu’une thermique à terme ?

Encore peu présente en dehors des grandes agglomérations, la voiture électrique suscite l’intérêt des pouvoirs publics (collectivités et des régions).

Une étude comparative sur 48 mois

La région Nord-Pas de Calais s’est intéressé à cette alternative aux moteurs thermiques (essence ou diesel) a mettant en évidence le coût de possession (achat, entretien, assurance) entre une voiture électrique et une voiture thermique.

Cette étude comparative s’est déroulée sur 48 mois. L’étude débute au moment de l’acte d’achat d’une voiture.

La voiture thermique reste plus abordable à l’achat

Avec un prix « affiché » nettement supérieur à celui d’une voiture thermique, la voiture électrique a su séduire les autorités. Elle est ainsi éligible au bonus écologique mis en place par l’Etat (6 300 euros), ce dernier fait généreusement chuter la facture. Toutefois, si on compte la location de la batterie, la Wallbox, le câble et le chauffage additionnel, la facture d’une voiture électrique à l’achat reste supérieur de près de 4 000 euros.

La valeur résiduelle est également différente pour chacun des types de véhicules comparés, l’électrique perd 2 fois plus de valeur au bout de 2 ans. Mais avec la prime de bonus de 6 300 euros, cet écart se gomme. Avantage financier donc pour le moment à la voiture thermique.

L’électrique moins cher à l’usage

Passée cette première étape, la tendance s’inverse et devient favorable pour le compte de l’électrique puisqu’au niveau de l’entretien, de l’énergie consommée, la différence passe du simple au triple.

En effet, une voiture thermique vous coûtera à l’entretien sur 48 mois 3 387 euros et en carburant, 6 600 euros. En comparaison, la voiture électrique ne vous demandera que 2 879 euros d’entretien (pneus, freins, soufflets de cardans mais pas de révision, pas de fluides à changer, etc.) et seulement 1 600 euros d’énergie pour rouler (environ 2 euros pour 100 km). L’électrique remet ainsi les compteurs à zéro.

Cette infographie ne tient pas compte des aléas des composants électriques (direction électrique, centrale injection, différents capteurs) souvent répertoriés comme « maladie » sur les 107, C1, Aygo et autres Punto. Certains revendeurs en pièces détachés ont déjà commencer à étoffer leur catalogue avec ce type de pièces, c’est le cas de 24Piecesauto (la gamme de direction électrique est directement accessible ici : 24piecesauto.fr/direction).

En plus de l’entretien et l’énergie consommée sur les 48 mois, la taxe sur les véhicules de société n’est pas présente sur les modèles électriques tout comme le coût d’immatriculation, exonéré ici pour le cas du Nord-Pas de Calais.

Au final, l’écart entre les deux types de motorisations est énorme. La différence se chiffre à 6 613 euros, 17 007 euros contre 23 620 euros.

La voiture électrique remporte donc ce comparatif. Elle se justifie comme une alternative crédible en matière automobile. La quantité de pétrole se fait de plus en plus rare chaque jour, il faudra bien changer de mode de consommation un jour.

En matière de véhicules électriques, nous avons déjà testé la Renault Zoé – financièrement accessible – ainsi que la BMW i3 – bien équipée mais plus chère. Lisez sans plus attendre nos impressions sur ces deux véhicules.

Infographie comparative sur les voitures électriques et thermiques

Retrouvez l’infographie complète ci-dessous :

voiture-electrique-etude-48m-2

Source : Nordpasdecalais.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre inscription à la newsletter a bien été prise en compte.

Une erreur s'est produite lors de la tentative d'envoi de votre demande. Veuillez réessayer.

Specialist-Auto.fr utilisera les informations que vous fournissez dans ce formulaire pour vous contacter et fournir des mises à jour et des informations.
%d blogueurs aiment cette page :