Volvo : prise en main des moteurs Drive-E en Savoie

Volvo : prise en main des moteurs Drive-E en Savoie

C’est lors d’une balade entre Lyon et Annecy que Volvo nous a donné rendez-vous pour essayer la nouvelle gamme de moteurs Drive-E.

Une vue forcément différente de celle de Montpellier, une température différente également ...

Une vue forcément différente de celle de Montpellier, une température différente également …

Une toute nouvelle gamme de moteurs 4 cylindres Drive-E

Le constructeur suédois a donc décidé d’abandonner ses fétiches 6 cylindres au profit d’un 4 cylindres 2.0 l turbo, aussi bien en essence qu’en diesel.

Cette nouvelle gamme de moteurs Drive-E a l’avantage d’être plus légère, plus puissante tout en émettant moins d’émissions de CO2.

Durant cette journée, nous avons parcouru près de 300 km à bord d’une V40 R-Design diesel en boite Geartronic à 8 rapports et d’un XC60 essence en boite manuelle. A la mi-journée, nous étions conviés chez le chef Marc Veyrat dans son tout récent gite à Manigod.

Le gîte de Marc Veyrat !

Le gîte de Marc Veyrat !

Revenons-en au sujet principal, l’essai de ces 4 cylindres Drive-E. Alternant entre autoroutes et routes de montagnes, nous allons vous présenter les deux modèles essayés.

L’essai matinal de la Volvo V40 D4 R-Design

Nous débutons la matinée par la prise en main d’une V40 D4 de 190 chevaux et 400 Nm de couple liée à une boite Geartronic à 8 rapports. Cette berline, comparable aux Audi A3, Volkswagen Golf 7 et autres BMW Serie 1, réagit plutôt bien tout en offrant sécurité et confort pour ses passagers. Le conducteur pourra se faire plaisir en réalisant quelques accélérations. Limitée à 130 km/h, nous nous sommes stabilisés à 90 km/h afin de réaliser quelques poussées rapides jusqu’à la limite de vitesse réglementée.

Ce D4 Drive-E de 190 chevaux, suffisant puissant pour une conduite quotidienne, répond bien à chaque sollicitation de l’accélérateur mais la consommation moyenne annoncée de 3,8 l / 100 km n’est plus d’actualité quand on monte dans les tours. De plus, cette finition R-Design offre un équipement complet (régulateur de vitesse, détection d’angles mort, freinage automatique d’urgence à moins de 50 km/h, maintien de la distance de sécurité entre 2 voitures) et un réel confort aux passagers.

Néanmoins, la facture de notre modèle essayé – plus de 42 600€ – s’avère être élevée. Surtout au toucher de la planche de bord en plastique brut, on aurait aimé un tableau de bord en recouvert de plastique mou/absorbant ou de cuir. Toutefois, cela ne représente que des détails minimes.

La digestion se passe dans le XC60 T5 de 245 chevaux

Après le déjeuner gastronomique offert par Marc Veyrat, il était temps de descendre de sa montagne avec un engin tout-terrain. Nous avons donc pris possession du XC60 en version essence T5 délivrant 245 chevaux jumelé à une boite manuelle à 6 rapports.

A bord du Volvo XC60 T5, une balade sportive en montagne !

A bord du Volvo XC60 T5, une balade sportive en montagne !

Via l’installation d’un bloc T5 sous le capot, ce SUV offre de belles reprises mais semble s’essouffler rapidement dès l’arrivée de 5 500 tours/minute. Étant 2 par voitures, mon confrère avignonnais a pris le volant pour cette descente afin d’emmener ce XC90 dans ses retranchements. La balade fut sportive mais intéressante, on était alors très loin des 6,7 l annoncés mais qu’importe le plaisir de conduite était là. Côté bruit ambiant, le XC60 s’avère bien filtré le son du moteur Drive-E. Le moteur ne se fait guère entendre, cela contribue au confort intérieur quand on souhaite du calme.

Le XC60 essayé bénéficie des mêmes avantages et des mêmes équipements que la V40 du matin, nous lui reprochons également un tableau de bord à l’effet « assez cheap ».

Nous aurions préféré jouer avec ce moteur de 245 chevaux dans une V40. Le poids poids/puissance est nettement plus intéressant, ce sera pour une prochaine fois !

Le XC60 D4 en photos

 

Avant l’étape de remerciements, nous tenons à signaler que cette gamme de moteurs Drive-E s’applique également sur les S60, S80, V60, V70, XC70, V40 Cross-Country ainsi que sur le nouveau XC90, à peine rencontré à Paris mais pas encore commercialisé.

Toute la gamme de véhicules Volvo à l'essai

Toute la gamme de véhicules Volvo à l’essai

En guise de conclusion, cette nouvelle gamme de blocs moteurs Volvo nous a convaincu de par leur souplesse et par leur répondant à la moindre sollicitation. Un second essai, sur une plus longue durée dans un esprit davantage axé sur le « quotidien » (domicile-travail/travail-domicile), semble nécessaire afin d’approuver les performances environnementales de ces D4, T5 et T6 (consommation de carburant et émissions de CO2). Personnellement, le couple « look sport mais pas trop » associé à un D4 ou T5 pourrait bien faire pencher la balance en faveur d’une V40 R-Design par rapport à une allemande en vue d’un prochain achat.

Nous tenons à remercier l’ensemble de l’équipe Volvo CARS France (Hélène, Marc et Renaud) pour leur accueil chaleureux malgré un temps pluvieux.

Specialist Auto en Savoie, chez Marc Veyrat avec Volvo Car France

Specialist Auto en Savoie, chez Marc Veyrat avec Volvo Car France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :