488 GTB, c’est 670 chevaux sous le capot

Ferrari a, précédemment, levé le voile sur la remplaçante de sa célèbre 458 Italia. La 488 GTB, son nom final, est plus qu’un lifting cosmétique. Elle se découvre sur Specialist-Auto !

Ça sera finalement Ferrari 488 GTB

Ferrari a pris tout le monde de court avec ce nouveau modèle. Alors que l’on pariait sur une appellation de type 458M ou 458T (au même titre que fut la California et sa version T), la firme de Maranello a choisi le doux nom de 488 GTB pour ce nouveau modèle, un nom en référence à ses illustres ainés.

Nouveau moteur turbo

Cette 488 GTB vient ainsi remettre Ferrari à sa place dans le monde des supercars animées par des turbos. Tout comme la California T l’an passé, cette 488 GTB en perd son V8 atmosphérique au profit d’un tout nouveau bloc 8 cylindres en V 3.9 l capable de délivrer 670 chevaux et 760 Nm de couple à près de 8 000 tr/min.

Nouveau bloc V8 de 670 chevaux, pam !

De belles performances

Via une boite parfaitement optimisée, cette Ferrari est capable de fournir du couple en continu. Impressionnant ! Et elle n’a pas fini de nous clouer le bec puisqu’elle réalise le 0 à 100 km/h en 3 secondes pile, elle plie le 0 à 200 km/h en 8,3 secondes tout en étant poussant jusqu’à 330 km/h en pointe. Cerise sur le gâteau, elle boucle un tour du Fiorano en 1 minute et 23 secondes au même titre que la F12 Berlinetta. Voilà qui est dit !

Evolution esthétiques et technologiques

Ferrari n’a pas fini de nous mettre en plein la vue. Au-delà de ses chiffres annonciateurs de plaisir, l’italienne révise son esthétique et son châssis.

L’électronique vient influencer sur le comportement de l’italienne via l’adoption de la dernière version du Side Slip Control 2 et des amortisseurs pilotés.

Dans l’habitacle, la sellerie prend un goût de nouveautés avec des sièges au dessin revu. Il va en même pour le système multimédia qui s’offre un vent de fraicheur.

Extérieurement, la 488 GTB se différencie de sa devancière par l’adoption d’un bouclier avant plus aéré et composé en 3 parties. Les deux parties opposées servant à refroidir les radiateurs tandis que celle au centre laisse glisser l’air vers le fond plat de la caisse afin de maximiser l’appui.

Nouveau bouclier pour la remplaçante de la 458 Italia

Latéralement, la Ferrari s’élargit pour voir apparaitre deux entrées d’air au niveau des ailes arrière, entrées d’air faisant un clin d’œil à celles de la 308 GTB sortie il y a 40 ans. A l’arrière, cette 488 GTB adopte un becquet intégré dans la carrosserie, des feux redessinés, un bouclier recevant un diffuseur et 2 sorties d’échappement centrales (similaires à celles de la 458 Speciale). Tous ces éléments offrent un appui aérodynamique supplémentaire ainsi qu’une sonorité inégalée pour les passagers, on parle de l’échappement bien entendu. Ça va chanter fort dans les virages !

Selon Ferrari, ces évolutions aérodynamiques empruntées au monde de la compétition permettent à cette 488 GTB de bénéficier de 50% d’appuis supplémentaires. Dernière donnée à prendre en compte pour parfaire cette présentation : 1 370 kg sur la balance !

Avant de prendre un bain de foule pendant le salon de Genève, on vous propose de découvrir la Ferrari de série la plus rapide à ce jour en photos ci-dessous !

Galerie photos de la Ferrari 488 GTB

 

Nouveau bouclier pour la remplaçante de la 458 ItaliaNouveau bloc V8 de 670 chevaux, pam !

L’arrivée d’une version Spider ?

Une version Spider est sans doute à prévoir. Le tuner hongrois X-Tomi n’a pas chômé, il nous présente sa 488 GTB Spider virtuelle :

La Ferrari 488 GTB en version Spider

Source

A savoir aussi :

Dieselgate : en route pour l’un des plus grands procès du siècle

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *