De la sportivité maitrisée pour cette Superb 3

Annoncée comme « la meilleure Skoda jamais produite », la Superb 3 s’est officialisée mardi soir en direct de Prague. Découvrons tout de suite ce que nous réserve ce modèle !

Plus musclée mais en restant classe

Elle aura su se faire désirer, la Skoda Superb 3 se dévoile aujourd’hui sur le blog après une succession de teasers (ici , là et ).

Des lignes plus directes

Esthétiquement, la Superb 3 s’empare du style initié par le VisionC Concept présenté l’an passé. Ainsi, on oublie les rondeurs des précédentes générations pour des lignes plus franches associées à des feux longs et étroits. Ces derniers disposent d’un éclairage LED en forme de C.

L’avant se veut plus musclé sans pour autant aller dans l’extrême. Les optiques avant s’affinent, la calandre reçoit une belle finition. Comme nos confrères, cette Superb 3.0 franchit un cap en terme de design mais on sent que les designers se sont retenus. Dommage.

Design très consensuel, Skoda ne veut pas choquer ses clients avec cette Superb 3

L’intérieur mise tout sur son habitabilité

A présent, installons-nous à bord de cette grande routière. Tout comme l’extérieur, l’intérieur est des plus conventionnels. Skoda a, par contre, tout misé sur l’habitabilité à bord. En effet, on trouve deux espaces de rangements pour ses parapluies près des portes ainsi qu’une raclette, pour enlever le givre, dans la trappe du réservoir de carburant. On s’emporte un peu plus dès qu’on apprend que cette Superb 3 reçoit le système multimédia MIB de chez Volkswagen : un accès internet, une gestion du système de divertissement directement via une application. On rajoute à cela des sièges chauffants à l’avant et à l’arrière (en option), une climatisation tri-zone, l’option Dynamic Chassis Control (DCC).

Un habitacle inspiré par les autres modèles du Groupe VW

Nouvelle plateforme : gain de poids et économie de carburant

Comme attendu, la routière tchèque adopte la plateforme MQB (déjà utilisée par les Passat 8, Golf 7 et Octivia) qui permet de disposer d’un empattement de 2,84 m. Si l’empattement fut augmenté de 8 cm, le porte-à-faux est réduit de près de 6,1 cm, le poids total est diminué de 75 kg et le coffre gagne 30 litres de plus pour porter à 625 litres la capacité totale.

On retrouve, donc, sous le capot 5 blocs essence TSI – 1.4 l, 1.8 l et 2.0 l turbo – et 3 blocs diesel TDI -1.6 l et 2.0 l – qui offriront respectivement une puissance comprise entre 125 et 280 chevaux et entre 120 et 190 chevaux. N’oublions pas le couplage avec une boite de vitesses à double embrayage. La transmission intégrale (4 roues motrices) est de série sauf pour le modèle essence de 125 chevaux.

Côté consommation et émissions, la Superb GreenLine s’offre une consommation moyenne de 3,7 l / 100 km et un rejet de 95 g de CO2/km. Il reste maintenant à connaitre les caractéristiques des autres motorisations. Toutefois, Skoda annonce une réduction de consommation et d’émissions de l’ordre de 30%.

Pour une commercialisation prévue avant l’été 2015, cette nouvelle génération de Superb nous dissimule ses tarifs. Elle ne tardera pas à nous les montrer, patience !

Avant de la découvrir le 3 mars à Genève, faites connaissance avec cette Skoda Superb 3 en photos et en vidéos ci-dessous !

Photos de la Skoda Superb 3

Source

A savoir aussi :

Dieselgate : en route pour l’un des plus grands procès du siècle

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *