La Mini JCW fait vaciller des journalistes

Tweeter, écrire en voiture (comme passager) lors d’un essai est une tâche assez basique. Quoique dans une MINI JCW énervée, c’est différent. Explications ci-dessous !

J’aime écrire et être secoué à la fois

Quelques semaines en arrière, la firme britannique a lancé un défi à plusieurs médias et à ses acteurs (blogueurs, journalistes et créatifs) : réaliser une série de défis à bord de la dernière livrée de la MINI JCW (pour John Cooper Works).

Peur de rien, tous ont, bien entendu, accepté de relever ces défis sauf qu’un pilote est déchainé à l’idée de remuer cette troupe de personnes.

Nanterre n’est pas une terre de tranquillité

Présentation du lieu : irruption dans une zone désaffectée à Nanterre dans le 92 (Hauts de Seine) un dimanche 5 avril 2015. Pilotée par un pro, la MINI JCW démarre ainsi sur les chapeaux de roues puis enchaine un par un les virages, slalome, glisse et freine sèchement.

Les 3 défis en détails

Maintenant que vous êtes dans le bain, on découvre le premier défi à réaliser. Son objectif, plus simple à première vue, est de tweeter à bord de ce bolide de 231 chevaux. Et là, on voit déjà la difficulté à réaliser cette tâche, résultat : photo floue et texte effrayant.

Allez, on tweete !

Le second défi, plus compliqué, est d’écrire un article dans les mêmes conditions. Les fautes d’orthographes et l’inversion de lettres s’enchainent à une vitesse folle, les phrases sont vite incompréhensibles.

Belle tête mais on ne peut pas en dire de même pour son article

Le dernier consiste à réaliser une publicité sur ordinateur à l’arrière de cette MINI JCW. Le rendu final est assez brouillon : un cadre rouge … mal cadré, voiture retournée, ne parlons pas du texte.

Oula, une bannière qui ne tient pas la route

Au final, les invités retiendront que cette épreuve est « Monstrusuement MINI » (la faute d’orthographe est voulue, cela montre le côté « destroy » du challenge) ! Découvrez, en vidéo, la nouvelle vidéo, imaginée par l’agence Isobar, de la MINI JCW – présente depuis fin avril en concession.

Et voilà, le boulot est terminé ! C’est pas joli, joli

« Monstrusuement MINI » : une publicité qui secoue


Le résultat est assez plaisant, la communication se révèle originale et bien montée. Continuez à être surpris sur le mini dédié accessible ici.

Source : Mini

A savoir aussi :

Dieselgate : en route pour l’un des plus grands procès du siècle

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *