Un accident trahit le véhicule autonome secret d’Apple

Un accident trahit le véhicule autonome secret d’Apple

Un accident trahit le véhicule autonome secret d’Apple. Alors qu’il menait des recherches dans le plus grand secret, le groupe Apple a dû révéler l’existence de véhicules autonomes sur les routes de Californie, à la suite d’un banal accident de la route.

Un coup de projecteur dont Apple se serait bien passé. Le groupe dirigé par Tim Cook s’est vu dans l’obligation de révéler l’existence de véhicules autonomes. Un rapport public transmis à la cour de justice locale, repéré par nos confrères d’Automotive News. Un événement qui perturbe les plans d’Apple, dont le discours officiel a été depuis plusieurs mois de nier l’investissement dans un tel programme.

 

La faute d’un banal accident de la route, survenu le 24 août dernier. La Lexus RX 450h autonome d’Apple a été percutée par l’arrière à faible vitesse. Une vitesse de (24 km/h) par une Nissan Leaf, alors qu’elle roulait sur la voie d’insertion d’une autoroute. Dans le rapport légal, le « conducteur » a été tenu d’indiquer que le mode autonome était activé au moment des faits. Et surtout tenu de préciser la société qui développe le logiciel de gestion de la conduite. Il n’en fallait pas davantage pour faire sortir Apple de l’ombre.

Un porte-parole d’Apple a confirmé que la compagnie a dûment complété le document légal, mais n’a fait aucun autre commentaire sur la stratégie de développement. Toutefois, il apparaît que le fabricant de l’iPhone est détenteur d’une licence de test de véhicules autonomes sur les routes de Californie. Celle-ci couvre désormais plus de 60 exemplaires.

 

Cet incident porte à 95 le nombres de cas recensés par l’autorité de régulation des routes californiennes. Une douzaine de sociétés détiennent une licence pour mener des tests en conditions réelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :