Assurance automobile : le principe du bonus-malus

Assurance automobile : le principe du bonus-malus

Quand on vous dit assurance automobile, on vous parle souvent de bonus et de malus. En effet, ce terme intervient souvent lorsque nous sommes victime d’un accident de la route. Définition du bonus-malus, qui est concerné et comment est-il calculé ? On vous explique tout.

Qu’est-ce le bonus-malus ?

Le bonus-malus, est un système de réduction ou de majoration de votre prime d’assurance. Chaque année, ce dernier va évoluer de manière positive ou négative en fonction du nombre d’accidents dont vous aurez été l’auteur, c’est-à-dire qui vont impliquer votre responsabilité. Par conséquent, une année sans accident augmentera ainsi votre bonus. En revanche, un accident peut vous infliger un malus.

Le bonus-malus va s’appliquer à la prime calculée par l’assureur lorsque vous allez souscrire à votre contrat. On l’appelle également la prime de référence.

Ainsi, si vous avez un malus, le tarif sera plus cher que la prime de référence estimée. Toutefois, un bonus vous permet de payer moins cher.

Comment fonctionne le bonus-malus ?

Le bonus-malus prend comme période de référence les 12 mois consécutifs et n’inclus pas les 2 mois qui précédent l’échéance annuelle du contrat. Chaque assureur est libre d’imposer ses règles concernant le fonctionnement du bonus-malus. Il peut alors, instaurer ses propres primes de références. Nous vous conseillons de lire le contrat en détails et de connaître la prime de référence qui vous sera appliqué. Découvrez également nos conseils pour optimiser votre prime d’assurance.

Qui est concerné ?

Le bonus-malus concerne les véhicules terrestres à moteur (automobiles, motos, cyclos). Néanmoins, il y a quelques exceptions à l’usage de cette règle et cela concerne les véhicules suivants

– Les 2 ou 3 roues, motorisés à la limite de 125 cm3 ou jusqu’à 11 KW en termes de puissance
– Les véhicules agissant dans le cadre de l’intérêt général (ordre public) c’est-à-dire police, pompiers, SAMU etc…
– Les voitures de collection qui ont plus de 30 ans d’âge
– Les véhicules de matériel forestier et travaux publics
– Les véhicules de matériel agricole

Calculer son bonus-malus

Nous allons simplement vous énoncer le principe de calcul du bonus ou malus. Mais nous vous avons trouvé un tableau de calcul du bonus-malus , le guide spécialiste de l’assurance auto. Vous y trouverez plus d’informations sur les règles d’applications du bonus-malus avec des calculs détaillés et des exemples.

Pour le bonus

Tout d’abord, pour chaque année sans accident (dont vous n’êtes pas le responsable), vous bénéficiez d’une réduction de 5% de votre coefficient appliqué de l’année précédente. Ensuite, il vous suffit de multiplier ce coefficient par 0.95 (-5%) pour obtenir le coefficient de l’année en cours. Arrondissez ce résultat à deux chiffres après la virgule. La limite de réduction maximale est à 50% (0.50 de coefficient). Au-delà, ce dernier n’évoluera plus.

Pour le malus

Pour chaque accident où vous êtes considéré comme responsable, vous subissez une majoration de 25%. Il faut multiplier le coefficient avant accident par 1.25 (+25%). Sachez que le coefficient maximal est de 3,5. Donc si la prime de référence de votre assureur est de 2000 €, en tant qu’assuré, vous payerez une prime de 7000 €. Si le constat indique une part de responsabilité d’un accident a 50/50, la majoration sera de 12,5%

N’oubliez pas que chaque année votre coefficient réduit seulement de 5% et ce, uniquement si vous n’avez pas d’accident ou que vous êtes non responsable de ce dernier.

En conclusion

Il n’est jamais agréable pour nous automobiliste d’avoir du malus auprès de nos assurances? D’autant plus que dans certains cas à forcerie, le contrat peut-même être rompu… Nous conseillons ainsi à tous nos lecteurs d’être vigilant et d’avoir un comportement exemplaire sur les routes pour éviter les accidents. Et après tout, rien ne nous empêche de laisser la voiture à la maison et d’utiliser les transports en commun 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :