Les décharges électrostatiques et les composants électroniques

Les décharges électrostatiques et les composants électroniques

Ces décharges électrostatiques dont nous sommes victimes lorsque nous touchons la carrosserie, cela vous rappelle des souvenirs n’est-ce pas ? Et bien sachez que le circuit électrique qui lie votre véhicule n’y est pas pour rien ! Nous vous expliquons comment et pourquoi cela se produit ainsi que quelques conseils pour éviter cette sensation perturbante.

Qu’est-ce qu’une décharge électrostatique ?

On ne peut pas commencer sans d’abord, vous dire ce que c’est… Tout d’abord, une décharge électrostatique (souvent appelée ESD du terme anglais electrostatic discharge) est un transfert rapide d’énergie entre un corps ou matériel chargé positivement vers un autre chargé négativement. Comme le serait par exemple un transfert d’un liquide d’un récipient à un autre (des électrons vont quitter le premier pour rejoindre rapidement le deuxième).

Quand et pourquoi se produisent des décharges électrostatiques (ESD) ?

Une ESD est invisible à l’œil nu mais pas au niveau du ressenti. Par ailleurs, c’est un éclair que l’on peut observer à échelle microscopique et très souvent ces décharges sont définies dans notre langage courant comme un « coup de jus ». Comme par exemple, vous ressentez une décharge électrostatique avec le contact peau-voiture dès qu’elle atteint 3000 V.

Sachez également que plus le composant est petit, plus la sensibilité des composants électronique est forte (le simple fait de se frotter les cheveux, frotter un vêtement).

De plus, l’environnement dans lequel vous vous situez peut augmenter ces décharges. Un environnement humide selon son taux d’humidité dans l’air peut aussi créer des sensations d’électrocution.

Les conséquences des décharges électrostatiques sur les composants électroniques

Avant toute chose, sachez qu’une bonne conception d’une carte réduite très fortement les risque d’ESD. Pour cela, Altium vous aide grâce à des conseils de professionnels à protéger vos composants grâce à la conception de circuit imprimé idéale.

Tout d’abord, les décharges électrostatiques vont créer des dommages dans les circuits électroniques plus particulièrement sur les connexions des circuits.

Ces dégâts peuvent provoquer plusieurs défauts :

  • Panna totale du circuit : Un composant qui ne fonctionne plus empêche le courant du circuit d’être propagé. Ainsi, la carte est donc considérée comme HS.
  • Fausse de résultats : Un composant endommagé, ne facilite pas le passage du courtant et donc ne permet pas une utilisation optimale du circuit. Une panne partielle peut entrainer sans intervention la panne totale d’une carte. De plus, ces pannes sont parfois difficile a remarquer.

Pour conclure, si vous manipulez ces outils, soyez extrêmement vigilant pour éviter de causer des dommages collatéraux pour éviter des dommages supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :