Tesla : Le point

Tesla : Le point

En 2003, Nikola, inventeur spécialisé dans le domaine de l’électrique et la mécanique donne son nom de famille pour innover Tesla, qui voit le jour par Marc TAPENNING & Martin EBERHARD dans le but de concevoir une voiture électrique haut de gamme. En 2004, Elon Musk entre dans le capital de la société qu’il va diriger dès 2008. Avec l’émergence de l’électrique, les cadors de l’automobile ont dû faire de même… Toute la difficulté de se lancer dans un secteur ou l’énergie était encore peu considérée à l’époque. En outre, l’objectif de Tesla est de réussir à suivre un rythme de production pour séduire la demande que ce soit au niveau technologique ou logistique. Partez à la découverte des modèles d’une société qui a bouleversé les modes d’utilisation des véhicules.

Présentation de Tesla France

Tesla s’est importé pour la toute première fois en France en 2010 avec l’ouverture de sa première concession à Paris. Ses méthodes de ventes sont quelques peu particulière car le constructeur vend directement ses modèles via internet ou encore en magasin (qui, aujourd’hui, sont victimes de licenciement par la société pour favoriser la vente en ligne). En plus, l’attente de plusieurs mois entre le moment de l’achat et la livraison du véhicule. L’enseigne se développe et ouvre plusieurs enseignes à Chambourcy, Le Chesnay, Vélizy-Villacoublay, Nantes, Bordeaux, Aix-en-Provence, Nice et Lyon. Les clients potentiels peuvent y réaliser des essais et commander un véhicule. Pour ce qui est de Lille, Rennes, Toulouse, et Strasbourg, ce sont des représentants de la marque qui déplacent pour y faire la promotion de Tesla.

Peu présent encore en France, ses bornes de recharges, elles, sont présentes que ce soit en concession directement ou bien chez des entreprises partenaires comme les hôtels ou les centres commerciaux.

En ce qui concerne les chiffres, Tesla reste derrière et plutôt discret. Derrière, car Renault Zoé mange plus de 50% des parts du marché de la voiture électrique avec pas loin de 10 000 voitures vendues. Enfin, discret car aucuns chiffres n’ont été communiqués à l’heure actuelle. Ce que l’on sait, c’est qu’entre janvier et août 2018, 740 voitures ont été vendues tous modèles confondus, ce qui est bien loin de Renault…

La gamme de véhicule électrique

Tesla model 3

Tesla Model 3

C’est le modèle le moins cher de la marque. La Tesla Model 3 avoisine une vitesse maximale de 250 km/h, une autonomie de 350 km pour un prix de 30 000 euros. Partant de ce fait ce prix a pour objectif de toucher le grand public dans l’utilisation de la voiture électrique. Enfin, comptez pour la finition Grande Performance au moins 53 500 euros.

Des problèmes de livraison

Ce modèle est un véritable succès. Normalement effective dès février 2019 d’après la marque, plus de 400 000 réservations ont été compté pour ce même produit. Un gros dilemme pour la société qui doit mettre mettre en place un système de produit efficace pour satisfaire ses clients potentiels. Une prestation compliquée pour le prestataire qui a du mal à respecter les chiffres trimestriels en termes de production. Les ventes n’ont cessés d’évoluer. En effet en octobre 2018, 100 000 Tesla model 3 sont sorties en 1 an et demi ! Dans un autre ordre d’idée, 1 a 10 millions de voitures sont sorties d’usines pour les 20 plus gros constructeurs automobile. Finalement, cela reste honorable pour Tesla et son domaine de l’électrique.

En revanche, comprenez bien qu’avec la conception et la mise en ligne du produit, après l’achat il faut suivre la livraison au client. Tout un processus de logistique doit rentrer dans la stratégie de Tesla et ces dernières prennent du retard car ils ont préféré mettre en place leur propre stratégie de logistique suite au manque de transporteurs automobile. Par exemple, aux Etats-Unis, la société décide de livrer les véhicules directement chez le client se situant à moins de 250 kilomètres d’un centre Tesla.

Tesla Model S

Tesla Model S

Tesla Model S, c’est la première berline de la marque. Les livraisons de ce modèle ont débuté en 2012 aux Etats-Unis. Qui dit berline ; dit plus cher. En effet son premier prix est fixé à 86 300 euros. A ce prix-là, la batterie premier prix aussi, permet de rouler pendant 450 km et possède une puissance supérieure. La recharge Superchargeur est gratuite contrairement au modèle 3 qui reste payant et dispo de technologies plus pointilleuses, d’un coffre à la capacité de chargement plus élevé.

Tesla Model X 

Tesla Model X

Le Tesla Model X c’est le SUV. Plus spacieuse, plus accueillante pouvant aller jusqu’à 7 personnes. De même, ses portes qui s’ouvrent comme des ailes (mode Falcon), de bas en haut vous permettra de faciliter le stationnement dans ces situations ou la place disponible n’est pas très étroite. Son prix ? 94 200 euros pour le modèle de base, une autonomie de 542 km pour une vitesse maximale de 250 km/h.

Tesla Model Y

Tesla Model Y

Elle vient tout juste d’apparaître depuis mars 2019. Tesla a préparé un crossover qui ne nomme la Model Y. 1.9 m3 de chargement disponible, une autonomie de 540 km et une accentuation sur la sécurité (centre de gravité bas, renforts contre les chocs et sa structure rigide). En plus, elle sera capable de faire monter 7 personnes et garantie de l’espace pour tous avec une technologie de haut vol (pilotage automatique, un écran de bord). Son prix de départ est à 58 000 euros pour la version Grande Autonomie. La version Autonomie Standard devrait rentrer en production début 2022.

Tesla Roadster 

Tesla Model Roadster (Cc. Tesla)

A défaut d’avoir la Model 3 comme voiture plus accessible en termes de budget, la Roadster c’est le tout premier modèle commercialisé de Tesla. D’ailleurs c’est en 2008, qu’elle voit le jour. L’entreprise à voulu montrer son attirance pour les véhicules électrique haut de gamme, en lançant une voiture sportive et en voulant concurrencer les voitures thermiques. Pour information, cette Tesla est venue d’un partenariat avec Lotus et par ailleurs, Tesla annonce une Roadster nouvelle génération en 2020 disponible pour un prix de 172 000 euros. Il aurait une capacité à atteindre 100 km/h en 2.1 secondes et 400 km/h en vitesse maximale, ce qui serait un record ! Cerise sur le gâteau, c’est son autonomie qui serait estimée a 1000 kilomètres. De quoi en faire rêver quelques-uns…

S’approprier une voiture d’occasion

La possibilité de s’octroyer une Tesla moins cher, c’est possible avec l’occasion. Les véhicules d’occasions ou d’exposition sont disponibles sur les Model S et X et souvent adaptés qui souhaitent obtenir rapidement un véhicule ou bien avoir des options supplémentaires. Par conséquent, le prix de départ pour une Tesla d’occasion avec options est estimé a 90 000 €, plus chère qu’une Tesla neuve sans options.

La conduite automatique

Une fonction de pilotage automatique est disponible en option sur tous les véhicules Tesla. Cette fonction permettra de maintenir la voiture sur une voie ou bien de gérer la circulation dans des bouchons. Fonction de se garer intégralement toute seule, Tesla fait preuve de fonctionnalités révolutionnaire dans le monde automobile. La marque a préféré le mettre en avant très rapidement afin d’avoir un retour sur utilisation et de l’améliorer afin de rendre le véhicule encore plus autonome.

Cependant, les consommateurs oublient bien souvent que c’est une fonctionnalité qui aide à la conduite. En effet, ils pensent que la conduite automatique est intégrales… Des accidents, en raison de la mauvaise interprétation de la conduite automatique déjà être enregistrés. Les conducteurs y oublient les fonctions principales du véhicules (clignotants, avertisseur sonores). C’est pourquoi, il est obligatoire pour le conducteur de garder les mains sur le volant pour avoir un contrôle du véhicule et d’assurer sa propre sécurité.

Des batteries Tesla faites maison

Enfin, il faut savoir que Tesla fabrique eux leurs propres batteries, ce qui leur permet clairement de se différencier de la concurrence. Ainsi, ils peuvent modifier en permanence les défauts constatés sur leurs produits et les modifier rapidement. Un savoir-faire qui a permis de les diversifier et de s’atteler à l’exploitation d’un autre domaine : les panneaux solaires.

Par ailleurs, avec la création par Elon Musk de SolarCity, Tesla propose également ce qu’on appelle des « tuiles solaires », permettant de transformer et stocker l’énergie reflétée sur les toits en électricité. Une solution économique dans le but d’éviter d’utiliser le diesel et donc préserver l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :