Les taxis volants débarqueront début juillet à Melbourne

Les taxis volants débarqueront début juillet à Melbourne

La course à l’innovation en matière de transport semble bel et bien lancée. De nombreuses entreprises développent leurs modèles de

 taxi volant les unes après les autres et c’est ainsi que Melbourne sera la 3 ville au monde à accueillir un service de ce genre à partir du 9 juillet. Bien sûr, ce service sera réservé à une toute petite élite dans un premier temps.

Une circulation plus fluide

Ce service de taxi volant répond à plusieurs vieux fantasmes en matière de transport. D’abord, il y a évidemment celui de la voiture volante qui devait être le marqueur d’un XXIe siècle réussi ou non. Ensuite, il y a le rêve de tous les conducteurs un jour coincés dans un embouteillage, celui de pouvoir survoler la circulation et faire en quelques minutes ce qui prend parfois des heures.

Le taxi volant pourrait effectivement répondre au problème du manque de fluidité de la circulation dans les grandes villes, mais il risque d’en poser d’autres. D’autant plus qu’il existe déjà des solutions de transports très rapides. À Paris, prendre un taxi-moto à la Gare de Lyon offre l’assurance d’être à l’autre bout de la ville en dix ou quinze minutes seulement. Difficile de faire plus rapide actuellement.

Un service qui n’est pas adapté à toutes les villes

Si les taxis volants en font rêver beaucoup, ils en inquiètent tout de même d’autres. D’abord, il y a le fait qu’un tel service n’est pas adapté à toutes les villes et à toutes les architectures. Pour qu’un tel engin puisse se poser, décoller et se déplacer dans la ville, celle-ci doit disposer d’artères de circulations imposantes. Dans une ville comme Paris, de nombreux quartiers ne seraient tout simplement pas éligibles.

Certains envisagent alors simplement de créer des plateformes dédiées qui permettront à ces nouveaux taxis de se poser et de décoller en toute sécurité. Néanmoins, la solution de déplacement risque alors de perdre beaucoup de son intérêt si, à l’image du métro, elle ne peut s’arrêter qu’à certains endroits bien précis et s’il faut faire la queue longuement pour en attraper un.

Les inquiétudes des habitants

Sans se montrer hostiles à l’innovation, les habitants des grandes métropoles du monde entier se sont tout de même interrogés sur les répercussions de la démocratisation d’un tel transport sur leur quotidien. Effectivement, comment ne pas craindre des accidents bien plus meurtriers qu’en voiture, par exemple ?

Une autre inquiétude concerne celle du bruit et de la vie privée. Est-il vraiment souhaitable de vivre dans une grande ville où, même au vingtième étage de votre immeuble, un taxi extrêmement bruyant et ses passagers peuvent passer devant votre fenêtre, qui vous avait pourtant été vendue sans vis-à-vis, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit ?

Les taxis volants n’en sont qu’à leur phase de test et il n’est pas certain qu’ils représentent vraiment le déplacement du futur. Seul l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :