Acheter une voiture d’occasion : quels points à vérifier ?

Acheter une voiture d’occasion : quels points à vérifier ?

Acheter un véhicule d’occasion permet de faire des économies, puisque le coût d’une voiture de seconde main peut être jusqu’à 40% inférieur au prix du neuf. Ce n’est pas négligeable, tout de même. Alors, avant de vous lancer dans cet achat, il est nécessaire de connaître les différentes étapes à suivre afin d’éviter toute mauvaise surprise. Voici donc une liste de dix conseils pour un achat réussi et une conduite l’esprit léger.

1- Définir vos besoins et vos envies

Que vous soyez célibataire sans enfant ou parent d’une famille nombreuse, citadin ou excentré de toutes agglomérations, vos besoins en véhicules seront différents. Il est donc nécessaire de bien définir vos attentes et l’usage que vous ferez de votre voiture afin d’opter pour un véhicule adapté à votre style de vie. Pensez également que cette voiture devra s’adapter à vos futurs projets à venir (enfant, déménagement, changement de travail, etc.).

2- Connaître son budget

Certes, les voitures d’occasion sont moins onéreuses que les voitures neuves, mais il existe tout de même certains écarts de prix suivant les modèles, l’année de construction ou encore le kilométrage. Définir un budget en adéquation avec vos besoins vous permet donc de faire un premier tri, et ainsi d’éviter toute désillusion une fois devant les modèles en vente. Comment allez vous payer cet achat, bénéficiez-vous d’une reprise de votre ancien véhicule ? Avez-vous besoin de recourir à un crédit ? La location longue durée est-elle proposée ? Quel budget mensuel souhaitez-vous allouer à votre voiture ?

3- Choisir son vendeur

Lorsque vous achetez un véhicule d’occasion, vous avez le choix entre un vendeur professionnel, concessionnaire ou mandataire, et le particulier. Ce choix n’est pas si anodin et peut avoir des conséquences sur votre prochain véhicule. En optant pour un particulier, le prix peut être plus attractif et même plus facilement négociable. En revanche, vous n’êtes couvert par aucune garantie. Vous devez ainsi, en cas d’achat à un particulier, vous assurer seul que le véhicule est bien dans l’état décrit par le vendeur.

En choisissant d’acheter votre véhicule d’occasion chez un professionnel comme un mandataire automobile, vous avez l’assurance d’un véhicule révisé et garanti plusieurs mois, par exemple des occasions allemandes importées pour la France. A véhicule égal, les équipements et la motorisation sont souvent bien plus récents et innovants sur le marché allemand ! Les Allemands sont connus pour prendre soin de leur véhicule et en changer souvent, c’est pourquoi ces voitures sont souvent de très grande qualité et n’ont que peu roulé. Le mandataire peut se charger de l’ensemble des démarches à réaliser pour l’importation depuis l’Allemagne, et ainsi trouver les bonnes occasions au meilleur prix.

4- Vérifier l’extérieur de la voiture…

Avant d’acheter une voiture d’occasion à un particulier, il est primordial de vérifier son aspect extérieur en faisant attentivement le tour du véhicule. Vérifiez minutieusement la carrosserie et son uniformité, l’état du pare-choc et des feux, le bas de caisse, les vitres et les pneus. Assurez vous de ne pas trouver de points de rouille ou de traces de chocs, et vérifiez aussi si le kilométrage est bien réel. Dans le cas d’un achat avec un mandataire, il effectuera tous ces contrôles pour vous et vous fournira un certificat !


Pensez également à ouvrir le capot afin de contrôler le moteur ainsi que le niveaux des différents liquides. Enfin, n’oubliez pas de vérifier la roue de secours.

5- … mais aussi l’intérieur du véhicule

Toujours dans le cas d’une occasion, installez-vous au volant de la voiture et contrôlez l’état des sièges, des ceintures mais aussi du plancher et du toit. Vérifiez l’usure du volant et du tableau de bord. Mettez en route les différents accessoires du véhicule afin de vous assurer de leur bon fonctionnement. N’hésitez pas à soulever les tapis et à enlever les housses pour vérifier qu’ils ne cachent pas de taches. Le mandataire connaît bien son travail et pourra vous fournir un relevé détaillé de tous les points à contrôler avec lui, mais s’il s’est fourni en Allemagne, les véhicules d’occasion importés sont en général en excellent état, quasiment neufs tant leurs propriétaires allemands en prennent soin.

6- Vérifier le kilométrage et les papiers du véhicule

Assurez vous que le kilométrage affiché par le compteur est bien conforme aux dires du vendeur, mais également avec les notes du carnet d’entretien et des factures. Dans le cas d’une importation, vous aurez besoin de nombreux certificats d’importation, d’une autorisation de circuler ainsi que de vous acquitter de la TVA. Le mandataire vous l’expliquera !

7- Questionner le vendeur

Si tout vous semble en ordre, n’hésitez pas à questionner le vendeur afin d’en apprendre le plus possible sur le véhicule. Interrogez-le sur l’origine du véhicule, son utilisation, les éventuelles réparations ou encore les raisons de la mise en vente. Si vous ne parlez pas la langue, le mandataire lui est souvent polyglotte !
Si vous avez un doute sur un point, insistez jusqu’à obtenir une réponse claire. N’oublions pas que l’achat d’un véhicule est un rapport de confiance, alors si le vendeur essaie de dissimuler des informations importantes, arrêtez-vous en là ! Idem pour toutes informations erronées sur l’annonce ou les dégradations non signalées sur l’annonce.

8- Essayer le véhicule

L’essai du véhicule avant son achat est une étape clef ! Testez l’accélération, le freinage, le passage des vitesses, la tenue de route, la direction et écoutez le bruit du moteur. Si quelque chose vous semble suspect, interrogez le vendeur. N’achetez pas le véhicule si vous n’êtes pas convaincu par ses explications. Egalement, bien demander les factures d’entretien et les différents rapports de contrôle technique. Cela vous donnera une idée sur le sérieux du propriétaire.

9- Comment financer l’automobile

Le chèque de banque reste le moyen le plus sûr et le plus répandu pour acheter un véhicule d’occasion. Certains concessionnaires acceptent toutefois les chèques classiques ou le virement.
En cas d’achat à un particulier, privilégiez un paiement qui laisse une trace écrite et donc évitez le paiement en espèces. Quoi qu’il arrive, demandez un reçu certifiant le bon-paiement.

10- Des papiers en règle

Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, des papiers doivent vous être remis afin d’entériner la vente et de pouvoir constituer un dossier pour la demande de carte grise. Le vendeur doit obligatoirement fournir la carte grise du véhicule, barrée, datée et signée du jour de la vente. Un certificat de cession rempli en bonne et due forme doit également être remis à l’acheteur. Pour les véhicules de plus de quatre ans, le vendeur est dans l’obligation de fournir un rapport de contrôle technique de moins de six mois.
Enfin, un certificat de non-gage, également appelé certificat de situation administrative est également à fournir par le vendeur.

L’achat d’un nouveau véhicule entraîne automatiquement un nouveau contrat d’assurance. Le véhicule doit être assuré à l’instant où l’acheteur en prend possession, c’est à dire à la livraison pour un achat via un professionnel ou au moment où la carte grise est barrée en cas d’achat à un particulier. Pensez donc à contacter votre assurance pour souscrire un contrat afin d’éviter de rouler dans l’illégalité.

Acheter un véhicule d’occasion ne doit pas être un achat impulsif, fait sur un coup de tête ou de cœur : il faut le préparer le mieux possible et le plus en amont possible afin d’être sûr de conduire un véhicule en bon état et correspondant parfaitement à nos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :