Faux accrochages et escroqueries

L’histoire débute sur le parking du centre commercial Trifontaine à Saint – Clément – de – Rivière. Un Narbonnais d’une trentaine d’années décide de mettre en pratique ses techniques d’escroqueries en simulant un faux accrochage avec une personne âgée.

Le jeune fourbe décide de suivre la personne et de la frôler au niveau de la station – essence pour simuler un accrochage. Il interpelle la dame pour lui faire signe de s’arrêter.

Voyant l’insistance du jeune homme, la dame s’arrête, le Midi libre rapporte les faits suivants :

le garçon sort et, en approchant de l’auto de la victime, trace une fausse rayure avec une craie de couleur noire. Avant d’expliquer à la conductrice qu’elle l’a heurté. À partir de ce moment-là, l’aigrefin lui fait comprendre que les dégâts ne sont pas très graves et qu’elle peut le dédommager en espèces sonnantes et trébuchantes. Ce qu’elle fait en lui donnant tout ce qu’elle a, soit 40 €.

Voilà donc une escroquerie qui aurait pu en rester là. Sauf que… À proximité, le policier municipal saint-clémentois qui circulait en civil et à moto n’a pas perdu une miette de la scène. Laquelle lui a rappelé des affaires similaires constatées dans la commune, quelque temps auparavant.

Ni une ni deux, l’agent prévient alors les gendarmes de Saint-Gély, qui déboulent deux minutes plus tard. Interpellant le trentenaire dans la foulée. Sur lui, les militaires découvrent un billet de 500 €. Et, dans son auto, ils mettent la main sur deux liasses de billets pour un montant total de 250 €.

Placé en garde à vue dans la foulée, le garçon, domicilié à Carcassonne, a été relâché à l’issue de son audition. Avec, en poche, une convocation pour l’audience correctionnelle du 9 décembre prochain.

Source : Midi Libre

A savoir aussi :

Les décharges électrostatiques et les composants électroniques

Infographie : voiture et romantisme, un duo compatible !

Accident : une BMW M4 pulvérisée en Allemagne

Quand un Porsche Cayenne se prend pour une Ferrari

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *