F1 2013 : Résumé du Grand Prix de Monaco

Rosberg, prince du rocher : la F1 2013 était ce week-end à Monaco pour le Grand Prix le plus glamour de la saison. Cette année, un nouveau pilote a inscrit son nom au palmarès de la course, et il s’agit du régional de l’étape, Nico Rosberg. Il est suivi des deux pilotes Red Bull, Vettel et Webber, puis de son coéquipier Hamilton. Sutil termine beau cinquième, devant Button, Alonso, Vergne, Di Resta et Raïkkönen qui complète le top 10.

 Le départ a été sans encombre et la course plutôt calme dans sa première moitié, avec seulement quelques faits d’armes entre les pilotes McLaren et un dépassement de Di Resta sur Massa. L’autre grand fait marquant étant le dépassement des deux Red Bull sur Hamilton au gré des arrêts aux stands.

La seconde partie sera quant à elle plutôt folle et commence au tour 32 par la sortie de piste violente de Massa, au même endroit que la veille. Pas de gros bobos, mais il sort tout de même sonné et est bon pour quelques examens à l’hôpital. La voiture de sécurité est de sortie jusqu’au tour 38. Le restart est bien géré par Rosberg, toujours facile depuis le départ.

Au tour 41, Hamilton tente un dépassement impossible sur Webber, et Perez réalise un dépassement kamikaze à la sortie du tunnel sur Button.

Drapeau rouge au tour 46 suite à un accrochage violent entre Maldonado et Chilton. Bianchi, derrière les deux pilotes, en sera également victime et abandonnera quelques tours après. Le drapeau rouge arrête la course pendant une petite demi-heure et la course reprend sous safetycar.

Les voitures se suivent de près et on sent encore la tension monter. Au tour 63, à la sortie du tunnel, Grosjean freine trop tard et percute Ricciardo devant lui. Les deux pilotes abandonnent et la voiture de sécurité ressort pour la troisième (et dernière fois) jusqu’au 67ème tour.  Là encore, Rosberg gère bien le restart et les concurrents sont très proches entre eux, l’ambiance est électrique.  Perez en profite pour doubler Alonso, peu en veine sur ce week-end. Sutil en fera de même. Au tour 71, Perez tente de doubler Raïkkönen, alors cinquième, à la sortie du tunnel (et oui, toujours là!). Le finlandais ferme la porte et les deux pilotes se touchent. Kimi sera victime d’une crevaison lente et devra aller aux stands. Il ressortira 13ème pour terminer la course à une miraculeuse 10ème place. Entre temps, Perez, direction cassée, ralentit tout le peloton et abandonne 4 tours avant la fin.

Une course mouvementée donc, où on a senti la facilité de Rosberg et de la Mercedes, à l’aise sur un circuit qui use peu les pneumatiques. Côté français, trois abandons mais une belle huitième place pour Vergne, qui a su déjouer toutes les embûches sur sa petite Toro Rosso.

Au classement général, Vettel fait la bonne affaire du week-end avec sa deuxième place et s’échappe, alors que ça se resserre entre Raïkkönen et Alonso. La suite du feuilleton à Montréal, le 9 juin. Je sais pas vous, mais j’ai hâte d’y être !

Faits marquants :

  • Sortie de piste violente de Massa et abandon du pilote
  • Drapeau rouge suite à l’accident entre Maldonado et Chilton
  • Accrochage Grosjean / Ricciardo
  • Touchette Raïkkönen / Perez
  • Dépassement de Perez sur Button remarquable (dangereux?)
  • Perez qui a réalisé une course le couteau entre les dents (comme d’habitude)
  • Abandons liés à des accrochages : Maldonado, Bianchi, Ricciardo et Grosjean
  •  Abandons liés à des problèmes mécaniques : Pic et Perez

F1 2013 – Classement Pilotes GP de Monaco :

 

F1 2013 – Classement Pilotes de la Saison :

 

F1 2013 – Classement  Écuries de la Saison :

 

Crédit Photos : Mercedes

A savoir aussi :

3 solutions pour occuper les enfants en voiture et sans écran

845000€ POUR L’UNE DES PLUS AUTHENTIQUES LAMBORGHINI MIURA P400S

Infographie: la répartition des finances auto des jeunes conducteurs

Sécurité routière : de nouvelles mesures depuis le 22 mai 2020.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *